Marie Daulne, la marraine

Pour être heureux dans la vie, il faut apprendre à bien se connaître, à s’entourer de personnes pour donner et recevoir des énergies positives.
C’est ce qui dynamise les échanges et stimule l’esprit pour garder le moral.

J’ai commencé il y a plus de 25 ans ZAP MAMA une oeuvre de vie reflétant BXL. J’’y ai mêlé mes potes de multiples cultures.
L’envie de marrainer le Festival Populaire de BXL, c’est de voir tant de personnes s’unissant dans un même projet avec comme but de voir plus loin, d’éclaircir la vision obscure, enlever la peur de l’Autre.

On dit toujours : « il paraît que… », « oui mais ces gens-là… ». Et bien, nous, on a été voir ce qui se passait ailleurs. Résultat : je me suis fortement enrichie humainement. Et c’est ça qui a amplifié mon bonheur.

Robert de Scrhyver, le parrain

Bruxelles pour moi c’est la diversité culturelle. C’est aussi le folklore, les musées, les festivals,.. Et puis, il y a ses monuments, ses symboles : l’Atomium, le manneke pis… Bruxelles, c’est l’ouverture vers l’autre, le partage, le plaisir de vivre.
Je suis très fière d’être le parrain du Festival, en tant qu’un des premiers membres à avoir poussé les portes de l’UPA. Fière également d’avoir été choisi aux côtés de Marie Daulne, la marraine, qui est une icône de cette diversité culturelle. Et puis, aussi, qu’on se le dise, pour le plaisir tout simplement.